25 novembre


25 novembre… La salutaire prise de conscience sur le harcèlement sexuelle que les affaires Cosby, Weinstein et autres ont déclenché ne doit pas occulter une réalité : dans une majeure partie du monde, les femmes restent considérées comme inférieures aux hommes. Cela se traduit parfois au niveau des lois, d’autre fois dans les coutumes et traditions, plus souvent encore dans les mentalités et presque toujours en termes d’éducation. Un état de fait qui autorise une forme de tolérance ou d’excuse pour nombre de violences physiques ou morales fautes de réaction de la société. Lutter contre ces violences implique certes des lois et des actions clefs comme cette journée, mais ne sera possible qu’au travers d’un effort sans précédent en matière d’éducation, le point clef, et d’exemplarité. Dans notre monde aujourd’hui, nous ne pouvons plus accepter de traiter avec des pays ou des systèmes qui institutionnalisent la notion d’infériorité des femmes, qui tolèrent l’esclavage, qui ferment les yeux sur les coutumes inhumaines sous prétexte de « tradition ». Dans notre propre pays, nous ne pouvons plus accepter que les peines des agresseurs soient souvent prononcées des années après les faits dénoncés, parfois relativement faible au prétexte de « l’apaisement » de ces mêmes années écoulées ; qu’un agresseur soit autorisé à vivre dans le même quartier que sa victime ; que la double peine soit le plus souvent du côté des victimes que de ceux qui continuent de les considérer comme inférieures. La liste serait trop longue d’autant que nous la connaissons toutes et tous.
S’écharper sur une écriture dites « inclusive », alimenter les médias sur des journées du « matrimoines » ou prétendre à une égalité de genre tellement parfaite qu’elle en devient inapplicable n’apportent pas de réponses au fond du problème : défendre l’idée que chaque humain est différent, indépendamment de son genre, mais doit avoir les mêmes droits et devoir, les mêmes chances, les mêmes libertés.
La lutte contre la violence faite aux femmes ne doit pas être le fait de quelques associations et encore moins de récupération politico-stratégiques. Elle est une affaire de chacun(e) et de la conscience collective que nous déciderons de façonner, en sachant avec qui nous voulons travailler, comment nous voulons soutenir l’éducation, comment nous allons cesser de fermer les yeux lorsque nous avons connaissance de maltraitances. Car c’est bien là l’édifiant de nombres de ces cas : presque toujours un membre de la famille, un collègue, un état, savait, mais n’a rien dit et encore moins fait ! N’ayons plus jamais peur de parler et d’agir. Le changement de paradigme sur ces violences est une affaire de chaque individu, dans chaque recoin de notre planète !
Ouvrons les yeux, écoutons, parlons !
#metoo #lapeurdoitchangerdecamp #femme #liberté


Johnny English

Absolument juste! Brillant discours Mr Christian Clot… le changement est amorcé, les esprits s’éveillent… mais le chemin est encore long… nous devons y travailler pour que nos enfants prennent le relai.

Gri Bouille

C est pas a moi qu il faut le dire, entre une main aux fesses et une lapidation…. Entre un petit baise, furtif et un jet d acide au visage. Nous avons nous la chance d apprendre, de tenir des postes importants. Le droit de dire non. Personne ne parle…

Serge Benetti

En plein accord avec Christian pour dire que chaque jour, le moindre de nos comportements permet de transformer le monde… Exemple: un père qui promène son bébé en poussette! Mille exemples à préciser encore pour sortir des stéréotypes sexistes.

Francoise Guyomard

Bien dit ..

Brigitte Bordage

« ne sera possible qu’au travers d’un effort sans précédent en matière d’éducation, le point clef, et d’exemplarité. » il me semble que c’est le plus important ! EDUCATION au respect de chacun(e) dès le plus jeune âge !


Danang – nouveau paradis des voyageurs

Danang – nouveau paradis des voyageurs

Depuis longtemps, j’ai déjà entendu parler de la ville de Danang qui est aujourd’hui connu pour un développement en termes d’urbanisme, de tourismes balnéaires et d’écotourismes. J’ai choisi alors cette ville pour partir en vacances cet été. Danang ne m’a…  Đọc tiếp

Vietnam/France : les différences culturelles

Vietnam/France : les différences culturelles

Avant d’arriver au Vietnam, j’ai remarqué que les avis sur ce pays étaient très contrastés. Certains le détestent et ont eu de mauvaises expériences, alors que certains ont adorés et n’ont qu’une envie, y revenir. Après 9 mois ici, entre…  Đọc tiếp

Choses à faire à Nha Trang

Choses à faire à Nha Trang

Bons plans Nha Trang: attractions, transport, carte, activités pour un super séjour à Nha trang Nha Trang est la plus célèbre station banéaire au Vietnam. Les plages bien propres, les paysages magnifiques et paisibles, un beau temps en permanence, une…  Đọc tiếp

Guide de Voyage Baie d’Halong

Guide de Voyage Baie d’Halong

La baie d’Halong est une destination incontournable au Vietnam pour accueillir des millions de touristes chaque année. Si vous avez des difficultés à trouver votre croisière de nuit Baie d’Halong, ce petit guide de voyage avec des informations à jour…  Đọc tiếp

« To talk of peace is not hard

« To talk of peace is not hard

« To talk of peace is not hard. To live it is very hard. » Cochise in Broken Arrow, directed by Delmer Daves, 1950.