Vietnam/France : les différences culturelles


Avant d’arriver au Vietnam, j’ai remarqué que les avis sur ce pays étaient très contrastés. Certains le détestent et ont eu de mauvaises expériences, alors que certains ont adorés et n’ont qu’une envie, y revenir.

Après 9 mois ici, entre mon voyage en moto dans le Nord et mon installation à Da Nang, dans le centre, je comprends mieux pourquoi l’opinion des voyageurs est si tranchée. Le Vietnam est un pays si différent de la France — et de la culture occidentale — que l’adaptation se révèle souvent compliquée.

Voici les 10 différences culturelles entre le Vietnam et la France et mes conseils pour mieux vous adapter :

1) Pays des deux roues

Au Vietnam, les scooters sont rois et 90% de la population se déplace en deux roues. En France, on utilise essentiellement les voitures et transports en commun, la physionomie des villes et des déplacements sont donc différents. Même si la circulation semble chaotique, on s’y habitue rapidement.

Conseil : Essayez de louer un scooter pour mieux découvrir le Vietnam et éviter d’être cantonné dans les endroits touristiques.

Découvrez tous les aspects de la Culture vietnamienne dont nous sommes fiers dans notre guide culturel du Vietnam

Découvrez tous les aspects de la Culture vietnamienne dont nous sommes fiers dans notre guide culturel du Vietnam

2) Vivre dans la rue

La rue fait office de prolongement des maisons et devient un véritable lieu de vie au Vietnam. Il n’est pas rare de voir les gens en train de boire, manger ou jouer sur le trottoir, devant leur maison.

La notion d’espace public/privé est différente de celui que nous avons en France. Au Vietnam, il est courant d’avoir les maisons ouvertes à la vue de tout le monde, alors qu’en France, nous tentons au maximum de nous renfermer et de protéger cet espace privé.

Conseil : Ne vous étonnez pas de voir une telle activité dans la rue et profitez des invitations si elles se présentent.

3) Façon de manger

Au Vietnam, on mange très souvent à l’extérieur et profite de la street food à un prix défiant toute concurrence. Entre le stand tenant sur une moto, un étal sur le trottoir ou des restaurants plus classiques, le choix est grand. Les Vietnamiens choisissent en général de manger dans la rue, sur des mini-tables et mini-chaises, assez serré, mais aussi convivial. Baguettes ou cuillère au programme, il faut s’y habituer.

En France, la culture de la street food est quasi-inexistante et le duo fourchette/couteau est roi ; il faudra sortir un peu de votre zone de confort.

Conseil : Essayez la street food à tout prix lors de votre voyage.

4) Société et mœurs très conservatrices

La société au Vietnam est très traditionnelle. Qu’il s’agisse du rôle central de la famille et du mariage, des rencontres amoureuses très « vieux jeu », des signes d’affections en couple quasi prohibés en public ou encore un tabou important autour du sexe.

Quand j’explique qu’en France, on peut avoir des enfants et vivre en couple sans être marié, les Vietnamiens tombent souvent des nues et ne comprennent pas comment c’est possible.

Conseil : Pour les couples, faites attention à ne pas abuser de baisez trop vigoureux en public et pour les célibataires, sachez que la drague est bien différente.

5) Importance du bouddhisme

Au Vietnam, le bouddhisme est roi et représente la religion nationale. Les temples sont aussi omniprésents que sont les églises en France, par contre la foi est beaucoup plus présente. Les Vietnamiens vont régulièrement aux temples, font des offrandes plusieurs fois par mois dans la rue, possèdent des autels dans leurs maisons, font des cérémonies d’importance lorsque quelqu’un meurt, etc.

En France, l’importance de la religion décroit avec le temps, ici elle est présente au quotidien.

Conseil : Respecter les actes religieux et coutumes, même si vous ne les comprenez pas

6) Gestion de l’environnement et des espaces publics

Comme dans beaucoup de pays asiatiques, l’environnement est une préoccupation mineure au Vietnam. On y retrouve des déchets un peu partout, dans la rue, la forêt, la plage… La conscience environnementale est très basse et les comportements peuvent parfois choquer, notamment quand on voit les parents, accompagné de leurs enfants jeter des détritus dans la rue devant tes yeux.

La France n’est pas parfaite, mais au quotidien, la plupart des gens essayent de faire gaffe à l’environnement et de ne pas ajouter plus de pollution visuelle.

Conseil : Ne pas râler, cela ne changera rien. Essayez plutôt de faire votre part, de ne rien jeter et respecter l’environnement.

7) Communisme et corruption

Au Vietnam, un seul parti politique existe : le parti communiste. Il contrôle entièrement le pays, dérive vers l’autoritarisme et induit énormément de corruption. Qu’il s’agisse d’éviter de payer une amende en payant un policier au coin de la rue, de graisser la patte des fonctionnaires pour obtenir un permis de construire ou celui d’ouvrir une entreprise, jusqu’à la connivence évidente entre politiques et les plus grandes entreprises du pays, la corruption est omniprésente. Sans compter sur une liberté d’expression qui est l’une des pires au monde.

Il y a évidemment de la corruption en France, mais au quotidien la loi et les règles administratives sont généralement respectées et appliquées.

Conseil : Ne critiquez pas trop fort le système et jouer le jeu de la corruption sera parfois inévitable.

8) Communication avec les Vietnamiens

Que ce soit entre eux ou avec les étrangers, les Vietnamiens communiquent de façon assez rude, sourient peu et paraissent assez froid de prime abord — notamment si on compare au Cambodge ou la Thailande. On a souvent l’impression qu’il se gueule dessus quand ils parlent et qu’ils sont malpolis, mais c’est n’est pas vraiment le cas, la façon d’être est juste différente. Surtout qu’en creusant un peu, on se rend compte qu’il s’agit d’un peuple très généreux, festif et aidant.

Lire la suite : http://voyager24pro.com/

En France, on essaie de mettre les formes et d’être poli, au Vietnam, c’est plus direct, mais pas agressif.

Conseil : Accepter les locaux comme ils sont et apprenez quelques mots de vietnamien. En le pratiquant, vous allez voir un grand sourire surgir de leurs visages !

9) Des entrepreneurs omniprésents

Au Vietnam, une grande partie de la population possède son propre business. Qu’il s’agisse d’un marchand de fruits ambulant, d’un café, d’une guesthouse, d’un magasin au rez-de-chaussée de sa maison, d’un restaurant, d’un business sur Internet, d’un service touristique… l’entreprenariat possède une place énorme ici.

En France, 91% des actifs sont salariés avec une forte sécurité et support de l’Etat, au Vietnam la mentalité est très différente avec un esprit qu’il faut « s’en sortir par nos propres moyens ».

Conseil : Apprenez à négocier, mais aussi respectez les locaux qui vivent grâce aux fruits du commerce direct.

10) Absence de honte et comportement des locaux

Ce dernier point est un peu plus léger, néanmoins incontournable une fois au Vietnam. Vous y verrez des choses un peu inhabituelles dues à la notion de honte négligeable ici. Chanter extrêmement mal dans un karaoké au bord de la rue, danser de façon étrange, s’habiller sans aucune coordination stylistique, se décrotter le nez en public, parler très fort, passer devant dans gens qui font la queue ou bien crachats à foison font partie du quotidien.

En France, l’apparence est important et pas mal de comportements sont mal vus en public, au Vietnam, c’est plus libre et les gens sont beaucoup désinvolte à ce niveau.

Conseil : Vous êtes étranger au Vietnam, il faut accepter les habitudes des locaux, sans trop bougonner. Vous pouvez vous en amuser parfois !

Pour finir

Au Vietnam, comme dans n’importe quel pays du monde, le mot-clé est : l’adaptation. Vous êtes visiteur d’un pays différent du vôtre et les comportements des locaux peuvent paraitre déconcertants, mais pour eux c’est la normalité. Vous n’y changerez rien. À vous de vous adapter.

Essayez de comprendre la culture d’un pays et ne pas vous cantonnez aux attractions de touristes est primordial lors d’un voyage. Pour le Vietnam, il faut absolument sortir des sentiers battus pour gouter à l’essence de ce pays et de son peuple.



Danang – nouveau paradis des voyageurs

Danang – nouveau paradis des voyageurs

Depuis longtemps, j’ai déjà entendu parler de la ville de Danang qui est aujourd’hui connu pour un développement en termes d’urbanisme, de tourismes balnéaires et d’écotourismes. J’ai choisi alors cette ville pour partir en vacances cet été. Danang ne m’a…  Đọc tiếp

Vietnam/France : les différences culturelles

Vietnam/France : les différences culturelles

Avant d’arriver au Vietnam, j’ai remarqué que les avis sur ce pays étaient très contrastés. Certains le détestent et ont eu de mauvaises expériences, alors que certains ont adorés et n’ont qu’une envie, y revenir. Après 9 mois ici, entre…  Đọc tiếp

Choses à faire à Nha Trang

Choses à faire à Nha Trang

Bons plans Nha Trang: attractions, transport, carte, activités pour un super séjour à Nha trang Nha Trang est la plus célèbre station banéaire au Vietnam. Les plages bien propres, les paysages magnifiques et paisibles, un beau temps en permanence, une…  Đọc tiếp

Guide de Voyage Baie d’Halong

Guide de Voyage Baie d’Halong

La baie d’Halong est une destination incontournable au Vietnam pour accueillir des millions de touristes chaque année. Si vous avez des difficultés à trouver votre croisière de nuit Baie d’Halong, ce petit guide de voyage avec des informations à jour…  Đọc tiếp

« To talk of peace is not hard

« To talk of peace is not hard

« To talk of peace is not hard. To live it is very hard. » Cochise in Broken Arrow, directed by Delmer Daves, 1950.